Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice, l’actrice et romancière Sylvie Testud a adapté le roman éponyme de Frédérique Deghelt (paru aux éditions Actes Sud en 2007).

Marie (Juliette Binoche) se réveille un matin dans son luxueux appartement du 7e arrondissement de Paris. Comme chaque matin, son fils déjeune dans la cuisine, son mari, Paul (Mathieu Kassovitz), travaille sur ses BD dans son atelier et elle doit rejoindre la Défense où ses collaborateurs l’attendent. Mais Marie a tout oublié. Dans la nuit, quinze ans de sa vie se sont envolés. Paniquée, perdue, elle cherche ses marques. Elle veut surtout à comprendre ce qui s’est passé, qui est la femme qu’elle découvre dans le miroir. Elle enquête tout en essayant de donner le change et de répondre à ses obligations. Néanmoins, elle réalise qu’elle a perdu son identité. Elle s’inquiète de voir ce qu’elle est devenue, ce qu’elle a fait de sa vie et ce que la vie a fait d’elle, ce qu’elle a fait de celle qu’elle était et qui demeure présente, depuis ce matin-là, dans sa mémoire.

Sylvie Testud réalise un film au traitement certes classique (pas de recherches visuelles particuliers, pas de cadrages excentriques…) mais assez juste. A l’écran, elle met en valeur le magistral jeu de Juliette Binoche. Derrière les sourires et les scènes cocasses, les répliques marquées par la spontanéité (notamment dans la première partie), perce une douce mélancolie sous forme d’interrogation sur le temps perdu, celui que l’on ne rattrape jamais mais après lequel on court. Par touche, Sylvie Testud apporte une profondeur à son film. En évitant les scènes d’hystérie, en accentuant la maturité de son héroïne, elle évite certaines facilités. Si pour ce premier essai l’équilibre entre les deux parties de la narration (les scènes drôles et les scènes plus romantique) n’est pas toujours parfait, la sincérité transparaît et charme, l’émotion sonne vraie, les personnages sont attachants et très bien campés, la bande originale porte le scénario… Le tout est un bon film à ne pas bouder.

La bande annonce


A noter : Juliette Binoche est aussi à l’affiche,
en ce moment, du film de Malgorzata Szumowska, « Elles ».

Anne-Laure Bovéron, Muze

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: