Pénélope Bagieu et Boulet (alias Gilles Roussel) publient ensemble une BD (éditions Delcourt). La dessinatrice signe les planches de La page blanche, tandis que Boulet en a écrit le scénario. Ils content la soudaine amnésie d’Eloïse, une jeune fille sans histoire qui a tout oublié de son existence.

Eloïse Pinson se « réveille » un soir sur un banc parisien. Elle ignore ce qu’elle fait dans un lieu qu’elle ne reconnaît pas, puis réalise qu’elle ne se reconnaît pas elle-même et qu’elle ne sait même plus comment elle s’appelle. Elle n’a plus aucun souvenir de ce qui la concerne, de près ou de loin. En revanche, elle n’a rien perdu de sa culture générale, de sa capacité à prendre le métro ou à identifier les principales enseignes de grande distribution culturelle. Pour retrouver sa propre trace, elle mène l’enquête. Elle retourne son appartement, ses placards, décortique son compte Facebook… Elle joue les détectives privés en inscrivant et datant sur le mur de son studio les indices qu’elle récolte, elle interroge une collègue, consulte des spécialistes. Elle veut repérer l’élément déclencheur de ce trou de mémoire et pour cela, étudie toutes les hypothèses. En parallèle, pas à pas et sans se faire remarquer, elle doit surtout s’approprier sa propre identité.
Avec des scènes cocasses (notamment les moments de paranoïa de la jeune fille sur les raisons de son amnésie), avec la rondeur des tracés et la finesse de la retranscription des émotions de Pénélope Bagieu, cette bande-dessinée est plus tendre que dramatique, plus sucrée que dure. Elle se lit à toute vitesse, avec plaisir. Néanmoins, une fois la chute dévoilée, une fois la réponse apportée à la question qui parcourt l’album « Qui suis-je? », cette page blanche interroge. Elle titille la question de la culture de masse et de consommation. Mais, chut, n’en disons pas davantage…
Bonne lecture.

Sur le site des éditions Delcourt, vous pouvez visionner une interview de Pénélope Bagieu et Boulet et lire les 26 premières pages de La page blanche.

 


La page blanche
,
dessin et couleur de Pénélope Bagieu
Scénario de Boulet
Editions Delcourt, collection Mirages, 208 pages, 22,95€
En librairie depuis le 18 janvier 2012

 

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: