Le Muze d’été sera en librairie et en kiosque le 21 juin. Au sommaire de l’atelier d’écriture : le pastiche, un art littéraire et humoristique. En attendant, de lire l’interview d’un maître du genre : Pascal Fioretto, régalez-vous, en ces temps électoraux, avec le désopilant La présidentielle, de Patrick Besson. On pourra ainsi lire un Rachida, par Nabokov, Borloo par Céline, Eva Joly par le marquis de Sade, ou le vieil homme et Mamère par Hemingway. Côté contemporain, Beigbeder oscille entre Sarkolouge ou Holland bar, Zeller met en scène Nicolas et Carla, tandis que Foenkinos s’attaque à Eric Woerth. En tout, ce sont plus de soixante auteurs qui, sous la plume de Patrick Besson, montent à l’assaut du monde politique français. Du grand art !

Extrait :
Le Centre, dit-il, par Marguerite Duras
« (…) Il se demande, au fond, ce qu’il me demande. Il est venu de loin. Trouville, c’est loin du Béarn. Il a pris la voiture. Il a pris une grosse voiture. Il se tait. Il aime se taire. J’aime qu’il aime se taire. Je dis :
–  Bayrou.
Il répond :
–  Oui.
Je dis :
–  Bayrou François. »

La présidentielle,
De Patrick Besson.
Éditions Grasset, 224 pages, 17 €

Stéphanie Janicot, Muze

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: