Le monde de l’édition ne cesse d’évoluer, bousculé par Internet et l’envie toujours aussi forte des Français d’être un jour publié. Après l’auto-édition en ligne, qui n’est malheureusement pas garante de qualité, de nouveaux services apparaissent et certains se différencient par leur mode de fonctionnement. Après BookStory.com, voici Bookly.fr, une maison d’édition participative lancée en France en mars 2012. Elle permet aux jeunes auteurs d’être lus et donc jugés, mais aussi d’évoluer grâce aux discussions avec les internautes-lecteurs.

D’après le sondage IFOP/Le Figaro de 2006 qui a attiré l’attention de Bookly.fr, un auteur aurait « 1 chance sur 1000 d’être édité, même en ayant du talent ». Pour pallier à ces difficultés, la maison d’édition propose un autre circuit jusqu’aux étals des libraires.
Le pouvoir est entre les mains des internautes. Inscrits sur le site, ils ont accès à des extraits de romans, peuvent découvrir des talents et décider de financer l’édition d’un texte. Leur mise de départ leur est restituée si le manuscrit n’aboutit pas et dans le cas d’un succès, les « internautes-investisseurs se partagent 50 % des recettes nettes au prorata de leur apport » explique Bookly.fr. L’auteur peut lui aussi récupérer les droits de son texte s’il n’a pas séduit les lecteurs. Mais si l’intérêt grandit, le roman est publié en format ebook. Il faut pour cela qu’il ait récolté en quatre mois 5000 euros. Puis, si 15000 euros supplémentaires sont atteints en huit mois, le manuscrit est édité en papier et diffusé nationalement en librairie, avec le concours des Editions Prisma.

Alors que cinq romans sont sur le point de paraître en ebook, la comédie romantique « Tous mes voeux » de Philippe Sebbagh est annoncée en librairie le 17 novembre.

Pour suivre l’actualité de Bookly.fr :
Site internet : www.bookly.fr
Page Facebook

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: