DVD-fox-fire-muze

Dans le numéro de l’hiver 2013, nous évoquions notre curiosité pour la sortie sur grand écran de l’adaptation du roman Confessions d’un gang de filles de Joyce Carol Oates par Laurent Cantet. Après avoir découvert en janvier ce long métrage, nous pouvons aujourd’hui vous le recommander. Et même chaudement vous le recommander ! Il sort aujourd’hui en DVD.

L’histoire :
1955, une bourgade des USA. Un groupe de cinq filles, dirigée par Margaret Sadovsky dite Legs, se mobilisent pour défendre les femmes contre l’emprise et les brimades masculines. Les adolescentes se jurent fidélité et scellent leur engagement par un tatouage commun. Elles cherchent le frisson de la liberté, mais, portées par un sentiment de justice, de légitimité et d’exaltation, elles franchissent peu à peu les frontières de la légalité. D’intimations en méfaits, elles glissent d’un féminisme d’avant-garde vers une violence revendiquée. Sur les murs de leur ville, sur les boutiques tenues par des hommes aux mœurs répréhensibles, elles laissent la trace de la vengeance : Foxfire burns and burns. Leur réputation grandit. Le mystérieux gang intrigue et effraie. Legs, la plus engagée de toutes, paie le prix de cet affranchissement sauvage volé aux sentiers battus. Elle est envoyée en maison de correction. Maddy, Rita, Lana, Goldie s’étiolent en son absence. Au retour de Legs, le petit groupe se retire dans une maison abandonnée. Le cercle s’agrandit, elles créent une petite communauté où elles établissent leurs propres lois. Mais les dissensions gagnent du terrain, autant que les doutes fragilisent la loyauté de Maddy, la plus discrète de toutes, celle chargée de consigner l’histoire de Foxfire.

Le film :
Laurent Cantet signe avec cette adaptation un grand film. Comme dans le roman de Joyce Carol Oates, la psychologie des cinq héroïnes est respectée, délicatement travaillée et se déploie au fil du film. L’intensité du récit grandit au cours des deux heures vingt de ce long-métrage, et le pire semble inéluctable. Les cinq actrices campent remarquablement leur rôle, en particulier Raven Adamson (Legs) et Katie Coseni (Maddy). Elles sont pourtant non professionnelles. Un point commun avec les acteurs d’Entre les murs, le précédent film de Laurent Cantet, Palme d’or 2008. Raven Adamson et Katie Coseni incarnent deux figures emblématiques : l’une obsédée et presque aveuglée par son but et ses croyances, l’autre en proie aux doutes et mal à l’aise face à la perte brutale de son innocence. Dans cette dynamique de groupe, thématique là encore chère au réalisateur, chacune cherche sa place, tiraillée entre la engagement pour la tribu, pour la solidarité féminine et leur ambition personnelle. Un film marquant.

3333297203357
Foxfire, confessions d’un gang de filles
De Laurent Cantet
DVD : France Télévisions Editions

Anne-Laure Bovéron, muze

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: