rentree-litteraire-2015CM

 

La courte et rude vie de Blanche narrée en 1361, sa dernière année d’existence.
Orpheline de mère, elle est un petit bout de fille, un brin ingrate mais maline et pugnace. Lorsqu’on la part de vêtements extraordinaires pour la mener au domaine des Murmures, à quelques jours de chevauchée de chez elle, elle comprend bien que ce n’est pas un véritable honneur, que ce sera pour le pire plutôt que pour le meilleur. Son père l’a offerte en mariage au fils du maître des lieux. Le fiancé est un idiot, mi-bête mi-poète. Pourtant, bizarrement, la première frayeur passée, Blanche s’attache à ce curieux garçon qui entretient un lien étrange avec la rivière. Féérie, êtres surnaturels se mêlent au réalisme de la brutalité médiévale. L’histoire est racontée du point de vue de Blanche mais aussi de son âme devenue vieille après six cents ans de vie dans l’au-delà. La magie des mots et des images opère parfaitement et frappe l’imaginaire du lecteur qui se prend à rêver de soustraire Blanche à son destin.

 

 Stéphanie Janicot,
rédactrice en chef de muze

Retrouvez Carole Martinez dans le numéro d’été 2014, dossier art et pouvoir.

 

product_9782070149926_195x320

La terre qui penche
de Carole Martinez
Editions Gallimard, 368 pages, 20€
En librairie le 20 août 2015

Lire un extrait en ligne : cliquez ici

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: