rentree-litteraire-2015muzeAM

 

La narratrice a à peine vingt ans et elle est déjà incarcérée pour des faits graves. Ses codétenues lui ont trouvé un surnom : la barbare. Avec son physique ravageur, sa tête bien faite, son sens de la psychologie humaine et de l’observation, elle a pourtant tout d’une jeune femme ordinaire qui pourrait embrasser toutes les opportunités de son jeune âge. Mais, marquée à vie par la violence ordinaire d’une mère à la dérive, d’un père sans éclat ni ambition, par la banlieue et les égarements de son seul ami, elle a sombré.
Cette amoureuse des livres, et notamment de L’Amant de Marguerite Duras, n’attend en fait qu’une chose, être aimée. En désespoir de cause, elle a vendu son corps, courant sur les Champs Elysées après un argent facile et inutile, et elle a laissé les horreurs et l’injustice se dérouler sous ses yeux. Mais derrière les barreaux elle raconte sa rage et son envie de renouveau.
Un court premier roman percutant.

Anne-Laure Bovéron, muze

9782714459435

La petite barbare
d’Astrid Manfredi
Aux éditions Belfond, 160 pages, 15€
En librairie

Pour lire un extrait cliquez 

.

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: