rentree-litteraire-2015muzeAD

 

Dans ce roman, Raphaël Confiant donne la parole à une femme singulière, Stéphanie Sainte-Clair. Dans les années 1915, elle quitte sa terre natale martiniquaise et gagne l’Amérique. A New York, elle va se faire un nom.
Petit à petit, sous ses yeux, au fil des mouvements de la population, Harlem se transforme en une terre d’exil africaine. Dans le quartier, on l’appelle Madame Queen. Elle règne sur la loterie clandestine avec une main de maître. De la poigne, du courage, Stéphanie en a, mais elle rencontre aussi des embûches, la violence, la peur, l’humiliation. Stéphanie ne s’en laisse pas compter. Au début du XXe siècle, être noire et être une femme n’étaient pas des atouts. Pour autant, elle refuse d’être dénigrée en raison de ses origines et porte une parole féministe. A travers son vécu, son trafic, ses choix, sa gouaille, elle s’affirme. Bien décidée à ne pas se laisser dévorer par la vie, elle prend les devants, même si ses pas la conduisent jusqu’à l’illégalité mais aussi à participer au mouvement des années 1920 à 1940 que l’Histoire désignera comme la Black Renaissance.
Un très beau portrait d’une femme méconnue.

Anne-Laure Bovéron, muze

 

livre_galerie_2328

 

Madame St-Clair, reine de Harlem
de Raphaël Confiant
Aux éditions Mercure de France,
En librairie le 3 septembre 2015

 

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: