muze - idee cadeau

Quoi de mieux en cette fin d’année que d’offrir un peu de culture à ses proches ? La culture est une source intarissable d’idées. Elle a en plus des priorités magiques : elle ne cesse pas de produire ses effets une fois les fêtes passées ! Pour vous donner des idées de cadeaux, variées et à tous les prix (à partir de 5€), nous avons établi une liste de nos derniers coups de coeur et de nos trouvailles de cette fin d’année. A vous de choyer votre famille, vos amis maintenant.

Vous trouverez des idées aux rayons : papeterie, littérature, format poche, box littéraire, beaux livres, cinéma & série, musique, musées et opéras, photographie, accessoire de mode.

Papeterie :
Ecrire dans la collection blanche de Gallimard !
Ils sont de tous les formats, et leurs titres sont à des invitations à l’écriture. La recherche du temps perdu, Plume, L’amour fou ou encore Les mots, autant de carnets qui feront rêver les écrivains en herbe. De 8,90 à 30€. Plus d’informations : Gallimard

BD01papeterie7J2A7919 2©M.Martin Delacroix-Gallimard

Littérature : Nous les avons aimés à la rentrée, glissez-les sous le sapin !

Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, éditions JC Lattès, 20€
(Prix Renaudot 2015 et Prix Goncourt des Lycéens 2015)
D’après une histoire vraie conte l’histoire d’une rencontre qui se transforme en amitié puis en dépendance. La narratrice, Delphine, tente après son succès littéraire de reprendre la plume. Elle rencontre L. dans une soirée. Cette femme élégante et sûre d’elle est nègre. Elle fascine Delphine qui voit en cette auteure de l’ombre tout ce qu’elle ne sait incarner. L. maîtrise les mots et les relations humaines à tel point qu’elle prend possession de Delphine, de son quotidien, de ses pensées, de son écriture. Ce roman réunit le suspens d’un thriller, l’analyse psychologique, l’interrogation sur le métier d’écrivain. Il interroge aussi le lecteur sur sa place, son goût pour le voyeurisme, le poids du réel dans la fiction et l’identité du roman français au XXIe siècle.

Christine Angot, Un amour impossible, éditions Flammarion 18€
(Prix décembre 2015)
Dans les années cinquante, Rachel, modeste employée à la sécurité sociale à Châteauroux, tombe amoureuse de Pierre, fils de bourgeois, plein d’assurance et épris d’indépendance. Entièrement dévouée à son prince charmant, Rachel accepte toutes ses conditions : pas de mariage, pas d’engagement, pas de vacances communes, des relations épisodiques et totalement déséquilibrées : il impose, elle se soumet. Sauf une fois. Enceinte, elle refuse d’avorter. Après la naissance de Christine, elle devient une mère aimante, reportant en partie sur l’enfant son impossible amour. Mais sa soumission n’est pas terminée. Lorsque Pierre resurgit, Rachel, aveuglée, le laisse prendre Christine chez lui régulièrement dans l’espoir que ce lien soit une dernière manifestation de son amour pour elle. Lorsqu’elle apprend que Pierre viole Christine depuis des années, elle sombre. L’histoire de cet inceste, les lecteurs de Christine Angot la connaissent, d’ailleurs l’auteure ne revient pas sur ce qu’elle a vécu ou ressenti. Le personnage principal ici, c’est la mère, cette femme qui a cru tout donner à son enfant, a fait pour elle de nombreux sacrifices, et découvre qu’elle est responsable de son malheur. C’est un magnifique portrait, qui sait rendre à la mère la tendresse qui lui revient, et à l’histoire toute la cruauté d’une vie ratée.

Alice Zeniter, Juste avant l’oubli, éditions Flammarion, 19€
(Prix Renaudot des lycéens 2015)
Franck est infirmier. Il aime se sentir utile, aider les autres. Emilie est professeur et ne trouve sa place ni face à ses élèves ni dans un système qui ne la réjouit guère. Ils partagent leur vie depuis huit ans. Quand Franck soumet à Emilie l’idée d’avoir un enfant, elle lui répond par un projet de thèse et trois mois d’exil sur l’île de Mirhalay. Elle se consacre au romancier Galwin Donnell, auteur de roman policier, célèbre pour ses écrits, sa vie tumultueuse et son étrange disparition. Au terme des trois mois d’expatriation, Emilie met en place les rituelles Journées d’études consacrées à Donnell. A Mirhalay, les spécialistes, parfois rivaux, se succèdent. Franck fait lui aussi le voyage. Mais rien ne se passe comme prévu et tous les protagonistes, Franck et Emilie en tête, doivent tirer les conclusions qui s’imposent. Entre roman intime, analyse d’une relation amoureuse et enquête littéraire et policière, Alice Zeniter déploie son talent d’écriture.

Isabelle Jarry, Magique aujourd’hui, éditions Gallimard, 20€
Dans un futur très proche, les utilisateurs d’objets électroniques sont devenus très dépendants et les autorités s’en alarment en envoyant, sans crier gare, en cure de déconnexion les plus mordus. Or le jeune chercheur Tim est dingue de Today son robot androïde qu’il a tendance à considérer comme son meilleur ami et non comme un simple assistant. Arrêté et envoyé en « zone blanche » à la campagne pour une semaine, Tim panique à l’idée de ce qui pourrait arriver à Today en son absence. Il n’a pas tort. Pendant que Tim va combattre un tentaculaire rhizome de bambou dans un jardin improbable, Today erre dans la ville et finit par tomber sur une vieille chanteuse déchue trop heureuse de s’être trouvé un esclave à peu de frais. Chacun de leur côté, Tim et Today vont devoir apprendre à affronter leurs démons et puiser au fond d’eux l’essence d’une certaine humanité. Cette très belle fable laisse le lecteur très interrogatif sur les avancées possibles des nouvelles technologies.

D’autres coups de coeur de la rédaction en grand format…

product_9782070148929_195x320 angot JusteAvantLoubli_Plat1-1080x1680 2015-06- jaquette De Vigan - histoire vraie-12

Format poche :
Le confident d’Hélène Gremillon, éditions Folio (coffret collector sous étui, 9,60€).
Le confident est un long-seller. Depuis sa parution en grand format, l’intérêt des lecteurs ne semble pas cesser. Sur fond de seconde guerre mondiale, une jeune femme reçoit, suite au décès de sa mère, des surprenantes lettres. En parcourant cette correspondance, elle se retrouve confronter à des zones d’ombre et à de lourds secrets de famille. Un premier roman largement plébiscité. Pour les fêtes, il s’est paré d’un coffret ciselé.

13 à table, (collectif) éditions Pocket (5€)
Pour la deuxième année, des écrivains se mobilisent pour Les Restos du Coeur. Françoise Bourdin, Michel Bussi, Maxime Chattam, Stéphane De Groodt, François d’Epenoux, Karine Giébel, Douglas Kennedy, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Nadine Monfils, Romain Puértolas et Bernard Werber ont chacun écrit une nouvelle inédite pour ce recueil. Le thème de l’année : frère et soeur ! 1 livre acheté = 4 repas distribués.

Le Japon d’Amélie Nothomb, éditions Livre de Poche (coffret collector, 16,20€)
Dans le documentaire qui lui a été consacré, Amélie Nothomb introduit son retour au Japon par ces mots « J’ai longtemps cru que j’étais Nippone. J’ai fini par comprendre que ce qui m’a fondé n’était pas le Japon, mais le manque du Japon. » Retrouvez en un volume les œuvres de la romancière Belge qui gravitent autour de ce pays : Stupeur et tremblements, Métaphysique des tubes, Ni d’Eve ni d’Adam, Les myrtilles, La nostalgie heureuse. Une plongée de 568 pages.

Bienvenue ! 34 auteurs pour les réfugiés, éditions Points (5€)
Ici aussi, offrez solidaire. Tous les bénéfices du livre seront reversés au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Ce recueil de textes (fictions ou témoignages) mais aussi de dessins interroge l’exil. Parmi les auteurs mobilisés : Olivier Adam, Pénélope Bagieu, Lola Lafon, Joann Sfar, Alice Zeniter, Alain Mabanckou, Plantu…

9782253189572-001-T 61E8hw9ptWL 51t4HLq3ZaL._SX303_BO1,204,203,200_ A46702

 

Un box pour un plein de surprises littéraires :
Connaissez-vous les box ? Elles ont débarqué en librairie ! Le haut de la pile, La Kube, Livre-moi(s)… vous avez le choix. Le principe est simple : remplir les goûts des lecteurs (les vôtres ou ceux de la personne à qui vous destinez le cadeau) et des propositions de titres seront faites une fois par mois ou toutes les 6 semaines par un libraire indépendant ou une équipe de libraires indépendants. Ensuite, le livre (essentiellement en format poche) arrive directement dans votre boîte aux lettres. Les abonnements (de trois mois à un an) s’échelonnent entre 30€ et 120€. La box des lecteurs offre une déclinaison un peu différente avec une offre pour adultes, enfants et carterie.

Beaux livres :
Les manuscrits des éditions des Saints Pères
Les éditions des Saints Pères publient les manuscrits d’oeuvres cultes de la littérature dans des coffrets luxueux. Émotion garantie en découvrant la graphie, les ratures, les commentaires, l’écriture ciselée ou ronde d’auteurs comme Proust,  Carroll, Verne, Baudelaire, Voltaire, Céline, Cocteau, Vian… Les premiers tirages des coffrets sont numérotés. Il en reste quelques uns, comme la reproduction à l’identique des manuscrits de la madeleine de Proust ou Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne. De 99€ pour Amélie Nothomb à 249€ pour Proust et Céline, en passant par 139€ pour Lewis Carroll. lessaintsperes.fr

Charlotte de David Foenkinos, éditions Gallimard, 29€
Une édition spéciale du roman de David Foenkinos illustrée avec cinquante gouaches de Charlotte Salomon (Berlin 1917 –Auschwitz 1943) choisies par David Foenkinos et avec une dizaine de photographies représentant Charlotte et ses proches. En 2014, David Foenkinos s’est penché sur la vie romanesque et tragique de l’artiste Charlotte Salomon. Le projet de ce livre hantait l’auteur depuis longtemps, mais il peinait à trouver la forme adéquate pour rendre compte de la vie de cette femme et rendre hommage à son travail. Dans Charlotte, David Foenkinos fait état de son obsession, de ses recherches, de ses rencontres, de ses voyages sur les traces de Charlotte, de ses difficultés à écrire ce roman aussi.
Alors que les nazis prennent le pouvoir en Allemagne, Charlotte Salomon se bat pour rester en vie dans une famille frappée par le malheur. Une malédiction semble peser sur ses membres car ils perdent la raison et se suicident à tour de bras. Mais Charlotte se bat pour développer son art, pour entrer aux Beaux-Arts, vivre l’amour… De ce texte en apparence brute émane une force de vie, celle de Charlotte Salomon, une force d’écriture, celle de David Foenkinos. Ce portrait romancé de l’artiste laisse une marque indélébile et l’envie folle de découvrir l’oeuvre de Charlotte Salomon, Vie ? ou Théâtre ?

(Charlotte Salomon peignant dans le jardin, Villefranche sur Mer, vers 1939)

© Charlotte Salomon

 

Catalogue Anselm Kieffer + une entrée au musée !
Jusqu’au 18 avril se tient au musée Pompidou à Paris une exposition thématique consacrée à Anselm Kiefer. L’artiste allemand avait récolté un joli succès en France lors de la Monumenta 2007 au Grand Palais mais sa précédente rétrospective date de 1984. Inédite par son ampleur et sa sélection, l’exposition du Centre Pompidou retrace le parcours artistique de l’artiste des années 1960 à nos jours. Vous pourrez découvrir des peintures, des vitrines, des installations… En plus de cette entrée au musée, pensez au catalogue de l’exposition, aux éditions du Centre Pompidou, sous la direction de Jean-Michel Bouhours. 288 pages, 42€

1_2

Les coulisses de la radio, avec Radio France de Gérard Courchelle, édition Chêne / Radio France
Plongez dans les coulisses de Radio France. Avec Gérard Courchelle, journaliste à Radio France depuis 1980, les archives de la Maison Ronde, des documents inédits, des témoignages percez les mystères de ce média et des figures de la radio. Vous découvrirez comment fonctionne la radio, ses émissions, ses reportages, ses débats… Vous rencontrerez aussi ceux qui enchantent vos oreilles par leurs choix musicaux, leur voix et leur talent au coeur de la maîtrise de Radio France. Ce beau livre contient aussi un CD avec 20 extraits d’émissions spécialement mis à disposition par l’INA  pour le livre.

9782812313127-001-T

Cinéma et série :
Les héritiers de Marie-Castille Mention-Schaar avec Ariane Ascaride
Lycée Léon Blum, Créteil. Bien des classes de ce lycée ont la réputation de ne pas être de bonnes classes. Face à cette situation, de nombreux enseignants ont renoncé à ouvrir l’esprit des élèves et à leur donner des occasions de se dépasser. Une enseignante décide de ne pas abandonner et va leur donner l’opportunité de prouver qu’ils sont tout aussi capables que d’autres en inscrivant sa classe de seconde à un concours national d’Histoire. Ils n’en sortiront pas indemnes.

Mustang de Deniz Gamze Ergüven
Dans un village turc juché dans les montagnes grandissent cinq soeurs de 16 à 12 ans. Orphelines, élevées par leur grand-mère, elles sont très unies et très libres, un peu trop peut-être pour certains. Le dernier jour d’école, elles s’arrêtent sur la plage et jouent, sur les épaules des garçons, à se faire tomber à l’eau. Ce jeu les fait basculer dans le monde des interdits. Sonay, Selam, Ece, Nur et Lale doivent affronter les nouvelles lois de leur oncle, de leur grand-mère, de tout un village bien décidé à les conduire de gré ou de force, sur « le bon chemin ». Bientôt, elles ne vont plus à l’école, ne rient plus, subissent des tests de virginité, sont mariées de force. Mais Lale, la plus jeune ne l’entend pas ainsi. Un premier long métrage bouleversant où les rires et les larmes se succèdent, où la barbarie ordinaire côtoie la poésie. Une ode à la liberté et aux droits des femmes turques dans un film non seulement lumineux et fort, mais aussi nécessaire.

Phoenix de Christian Petzold avec Nina Hoss
Nelly est une survivante des camps de concentration. Toute sa famille a péri. Elle rentre défigurée, épuisée, esseulée et silencieuse. Son amie, Lene, veille sur elle. Elle trouve une clinique capable de lui redonner visage humain. Dans l’immédiat, un but tient Nelly debout : retrouver son mari. Il était pianiste, elle erre dans les cabarets et finit par le revoir. Mais la chirurgie qu’elle a subi a modifié son apparence. Il ne la reconnait pas. Alors qu’elle revient le voir, de loin, sur son lieu de travail, il lui offre une opportunité qu’elle saisit. Un pari fou, malsain, qui pourrait bien abîmer davantage la survivante. Dans ce film de revenants, le réalisateur sublime le personnage de Nelly par la qualité de ses plans, de ses lumières, par ses jeux avec les ombres et les révélations qu’elles permettent.

Lost river de Ryan Gosling avec Christina Hendricks, Saoirse Ronan
Billy élève seule ses deux garçons. Elle peine à joindre les deux bouts chaque mois dans une ville sinistrée. Son fils aîné, Bones, tente de lui venir en aide mais ignore aussi comment sortir la tête de l’eau. Il vole des câbles de cuivre et se fait rattraper par le gang de la ville. Dans une ville déserte et en lambeaux règne la peur et la désolation, mais aussi la rage de vivre. Bones rencontre Rat, une adolescente installée chez sa grand-mère. Le jeune homme découvre une route qui plonge dans un lac. Rat lui raconte alors l’histoire de cette ville engloutie. Ensemble, ils vont essayer de donner un second souffle à leur existence. Un film à la beauté incandescente.

Valley of love de Guillaume Nicloux avec Isabelle Huppert et Gérard Depardieu
Isabelle et Gérard ne forment plus un couple, mais ils sont unis par le deuil. Leur fils unique s’est suicidé. Michael leur a laissé une lettre avec des indications précises pour qu’ils viennent à sa rencontre dans la vallée de la Mort. Voilà six mois qu’il a disparu. Six mois que ses parents vivent entre incompréhension, culpabilité, manque, colère et tristesse. Sous la chaleur accablante de la vallée, ils confrontent leurs souvenirs, leurs attentes, leurs regrets. Isabelle espère un signe de Michael, Gérard est bien plus sceptique. Un tête à tête vertigineux interprété par un duo de choc.

Série : Dix pour cent de Cédric Klapisch
La série française a fait sensation à l’automne sur France 2. Elle propose une plongée dans les coulisses d’une agence d’agents d’acteurs. Mathias, Andréa, Gabriel et Arlette ont tous de fortes personnalités et des clients délicats à gérer. Ils se débattent avec des questions financières pour que ne périclitent pas l’agence, les ego et les déprimes de leurs comédiens, la gestion de réalisateurs tour à tour bornés et excentriques. Sans compter leurs vies privées qui viennent perturber leur travail. Offrez le DVD de la première saison pour patienter jusqu’à la diffusion de la deuxième !

81Fm89gqEQL._SL1500_seance-rattrapage-valley-of-love-guillaume-ni-L-sq850U 1540-1 1507-1 559a8dbdc4cadCoffret-DVD-Dix-pour-cent

 

Coffret Jane Campion
Pour la première fois, Pathé Distribution propose l’intégralité des réalisations de Jane Campion en un seul coffret, soit 8 longs métrages (dont La leçon de piano, Holy Smoke, Bright star…), 7 courts-métrages et 1 série. (99€ DVD, 119€ Blu-ray)

1520-1

Musique :

Jain, Zanaka, Columbia
Premier album d’une artiste de 23 ans, Zanaka mêle les sonorités du monde, les rythmiques du Congo, la langue de Shakespeare, des touches d’électro, l’esprit de la pop et de la pop culture. Jain a vécu en France, à Dubaï, en Afrique… Elle garde de ses expériences une trace dans sa musique, une ouverture sur le monde et sur les cultures. Avec ce premier album, la fraîcheur et l’énergie sont au rendez-vous. Et pour ne rien gâcher, Jain a construit une esthétique pétillante autour de sa musique, de ses visuels, de ses clips, de ses tenues.

La Grande Sophie, Nos histoires, Polydor
Un album mélancolique et énergique, où les histoires se succèdent comme autant de tableaux d’une vie, de nos vies. La Grande Sophie tisse en dix titres des paysages où s’entremêlent les sentiments amoureux tenaces et redécouverte et l’abandon de soi, les rencontres inspirantes, des désillusions et les aveux, les combats. Avec son écriture poétique et son art du conte, La Grande Sophie fait naître des images et poindre des émotions.

AaRON, We cut the night, Cinq7
Le duo a concocté une musique épurée, au cordeau, aux sons presque tranchants mais sans avoir perdu la densité et la profondeur passées. We cut the night flirte avec la chirurgie tant les sonorités sont nettes, mais ce disque est aussi d’une réelle puissance, creusant les labyrinthes de la nuit pour en extraire, et la beauté, et la brutalité. En dix titres AaRON vous transporte hors du monde et au coeur du monde. Le duo vous fait lâcher prise avec des rythmes, aux accents parfois disco, imparables et vous font abandonner la terre ferme avec des rythmes entêtants, synthétiques, enveloppants et aériens mêlés à la chaleur de la voix, fil d’Ariane.

Izia, La vague, Barclay
La vague rompt avec les précédents disques. Adieu les sons rocks, les guitares, la batterie déchaînée et la voix rauque, puissante et dévastatrice. Pour autant, la chanteuse demeure magnétique. La rage de ses interprétations s’est transformée en une profondeur troublante, parfois douloureuse, et même si cela semble contradictoire, éminemment dansante. La vague bouscule, elle interdit l’immobilisme des émotions. Entre les mots naît une émotion qu’une note vient rehausser ou contredire le couplet suivant. Cet album tient de la houle. Izia a grandi, plus heurtée, plus sombre, moins légère et insouciante, plus à nue aussi, elle touche d’une doigt une intensité plus personnelle.

Lou Doillon, Lay Low, Barclay
Deuxième album pour Lou Doillon. Il s’inscrit dans la même mouvance que le premier, Places, mais sa folk est cette fois-ci plus dépouillée, plus brute. La voix doucement éraillée de la chanteuse n’a rien perdu de sa superbe. Dans les titres de Lay Low se déploient d’immenses espaces, que l’on imagine sans peine, sonorités obligent, américains. Un album plein de grâce, entre l’intime et l’ailleurs, entre l’onirisme et rythmiques acoustiques entraînantes. Des ritournelles enveloppantes.

Jain_Cover_Album 81GsiWcy3YL._SL1400_
la-grande-sophie-nos-histoires AaRON_ITUNES + titre cover-album-def

 

Le plein de musique…
N’oubliez pas non plus les pass pour les festivals 2016 : le Printemps de Bourges, Garorock, Musilac, les Francofolies de la Rochelle, Beauregard, Main Square, Eurockéennes de Belfort, Les Veilles Charrues, Calvi on the rocks… Avec entre autres, Lou Doillon, La Grande Sophie, Les Insu (ex-Téléphone), Nekfeu, Louane…

Musées et opéras : Avignon, Paris, Besançon, Rennes, Bordeaux, Dijon, Lille, Marseille, Vichy, Metz, Tours, Montpellier… les opéras et les musées ne manquent pas en France. Vous pourriez offrir un pass annuel à vos proches et leur permettre de découvrir oeuvres classiques et mises en scène contemporaines, ballets ou pièces de boulevard, des expositions temporaires et des collections permanentes…

Photographie :
Qui a peur des femmes photographes ? éditions Musée d’Orsay / Hazan, 45€
Avec le catalogue de l’exposition (qui se termine fin janvier au Musée de l’Orangerie et au Musée Orsay) revisitez l’histoire de la photographie et des contributions féminines à cet art. Elles ont dû ruser et faire preuve d’inventivité pour exister dans ce domaine longtemps accaparé par les hommes. Elles ont aussi déployer une créativité singulière.

L’homme sans gravité de David Burnett, éditions Marabout, 35€
David Burnett n’est pas un photographe spécialisé dans le sport, mais il a régulièrement couvert les Jeux Olympiques d’été et d’hiver. De son regard sur les disciplines sportives naissent des photographies inédites et sublimes. Le photographe utilise des techniques photographies différentes, des formats variés, elles confèrent à ses photos une dimension bien plus grande que ce que nous connaissons de l’imagerie sportive. Un travail à (re)découvrir.

Mamika de Sacha Goldberger, Fleuve Noir, 45€
Vous souvenez-vous du dossier Rire du printemps 2014 ? Et des images de Sacha Goldberger ? Voici le meilleur de sa série Mamika ! Le photographe et sa grand-mère, Frederika, 96 ans, vont vous faire ouvrir grand les yeux avec un best of des publications des deux livres précédents mais aussi avec des images inédites. Au programme, humour, décalage et détournement. Un cadeau pour votre grand-mère en or ?!

9782754108560-001-G 9782265114623 51A+3u1984L._SX385_BO1,204,203,200_

 

Accessoire de mode :
Les sacs littéraires de Julie Marthe Yvonne ! Marguerite Duras, Harry Crews, Victor Hugo, Hubert Selby Jr, Frederico Garcia Lorca sur votre sac ! Des dessins au stylo bille, des éditions limitées… voilà un tote bag original !

 

11336802_965806273460354_2767220825085220434_o

Un abonnement un muze

Et bien sûr, un abonnement à muze pour enchanter vos proches quatre fois par an !
Notre petite idée pour glisser un paquet sous le sapin : rendez-vous en librairie pour vous procurer dès maintenant le dernier numéro de muze, ajoutez un petit mot annonçant la réception de 4 nouveaux numéros du printemps 2016 à l’hiver 2017. Vous pouvez offrir un abonnement via notre boutique en ligne ou via le bon d’abonnement présent dans chaque numéro. (vous pouvez aussi l’imprimer ici.)

ExeCouv-Muze81-CMJN.indd Couv-Muze80.indd

Joyeuses fêtes à toutes et à tous !

Textes : Stéphanie Janicot, Anne-Laure Bovéron
Photo de une : liagriffith.com
Photos et gouaches de Charlotte Salomon :
Collection Jewish Historical Museum, Amsterdam
© Charlotte Salomon Foundation
Charlotte Salomon®

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: